L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

20/10/2007 15:58

 

   

Les  Créquy - Bernieulles

 XIII.- Claude Ier de Créquy

Seigneur de Bernieulles et de Bléquin, il fut enseigne sous les ordres de Monsieur de Méru. 

Il épousa, par contrat en date du 19 juin 1540, Marguerite de Guisancourt, dame de Guisancourt et de Vaux, fille de Nicolas, seigneur de Bouchevillers et de Catherine de Téligny. Marguerite testa le 27 juin 1584, ayant survécu longtemps à son mari. Il fit élever sa tombe en l'église des Jacobins d'Amiens où elle fut enterrée au côté de son mari. 

Dans cette église, aujourd'hui détruite, on pouvait voir les huit quartiers de Claude ce Créquy: au milieu, écartelé Créquy et Guisancourt; 1°) Créquy, 2°) Rubempré, 3°) Bernieulles; 4°) Bouillon; 5°) Lannoy-Dameraucourt; 6°) Poix; 7°) Folleville; 8°) ...? d'or fretté d'azur. Support; deux sauvages feuillés de sinople; Cimier: deux têtes et cols de cygnes affrontés d'argent becqués de gueules, tenant ensemble un anneau d'or garni d'un diamant. (Epitaphier de Picardie)

 Enfants:

  1. Claude II de Créquy, qui suit

  2. Claude de Créquy, seigneur d'Hesmond, auteur de la branche des Créquy-Hesmond, qui suit

  3. Antoine de Créquy, mort jeune

  4. Jérôme de Créquy, mort jeune

  5. Jean de Créquy, mort jeune

  6. Claude (un autre?) de Créquy, mort jeune

  7. Marguerite de Créquy, mariée par contrat en date du 8 septembre 1572 à Louis de Rouvroy-Saint-Simon

  8. Barbe de Créquy, morte jeune

  9. Barbe (autre) de Créquy, morte jeune

 XIV.- Claude II de Créquy,

 Seigneur de Bernieulles, de Bléquin et de Villers-Bocage. Chevalier de l'Ordre du Roi, il était, en 1564, guidon sous le Connétable de Montmorency, et participa à la bataille de Saint-Denis le 10 novembre 1567. Il devint chambellan de François de Valois, duc d'Alençon, en 1575. Il mourut avant le 3 septembre 1592.

Il épousa, par contrat du 10 septembre 1572, le même jour que sa soeur Marguerite, Claude de Rouvroy-Saint-Simon, fille et héritière de Charles, seigneur de Sandricourt et d'Antoinette de Biche, dite de Cléry. Claude mourut en 1582.

Enfants:

  1. Charles de Créquy, qui suit

  2. Philippe de Créquy, mort jeune

  3. Louis de Créquy, mort jeune

  4. Isabeau de Créquy, religieuse à Variville

  5. Madeleine de Créquy, mariée par contrat du 21 mai 1594 à Josias de Lameth, dit de Bouchavanes, morte le 4 septembre 1634

  6. Marguerite de Créquy

  XV.- Charles de Créquy

Il était baron de Bernieulles, comte de Cléry, seigneur de Villers-Bocage, de Villiers-Faucon, de Maurepas, etc... Il servit le roi en plusieurs occasions remarquables, dit-on. 

Il épousa, le 20 juillet 1599, Jacqueline-Emmanuelle Goussier, fille d'Henri, marquis de Bonnivet et de Jeanne de Bocholt. Il en devint rapidement veuf et se retira en juillet 1623 dans la Congrégation des Prêtres de l'Oratoire, du faubourg Saint-Jacques à Paris. 

Il mourut prêtre le 20 mai 1637 et fut enterré au milieu du choeur.

 Enfants:

  1. Jean-Baptiste de Créquy, qui suit

  2. François de Créquy, mort jeune

  3. Louis de Créquy, mort jeune

  4. Charles-Louis de Créquy, seigneur de Villers-au-Bocage, capitaine de cavalerie au Régiment de Feuquières. Il mourut en 1646, célibataire

  5. Marie de Créquy, mariée par contrat du 8 février 1625 à François des Essarts, marquis de Lignières

  6. Louise de Créquy, religieuse à Saint-Paul-les-Beauvais en 1623

  7. Anne de Créquy, religieuse à Variville en 1625, morte en 1640

  8. Françoise de Créquy, religieuse au Trésor, puis abbesse de Saint-Jean de Neubourg, en Normandie

 XVI.- Jean-Baptiste de Créquy

Baron de Bernieulles, seigneur de Cléry, de Villers-au-Bocage, de Villiers-Faucon, de Marepas, etc.. Il fut dès l'âge de 19 ans capitaine des chevaux-légers. 

Il épousa, le 11 juillet 1624, Renée de Vieuxpont, fille d'Alexandre, marquis de Neufbourg et de Renée de Tournemine, marquise de Coëtmur. Renée mourut le 7 février 1634.

 Enfants:

  1. Alexandre de Créquy, qui suit

  2. Gabriel-Antoine de Créquy, mort sans alliance

  3. Renée de Créquy, née le 20 décembre 1625, mariée à Gabriel de Mailloc, en Normandie

  4. Catherine de Créquy, née en 1631, religieuse, puis abbesse de Neufbourg

  5. Charlotte de Créquy, religieuse de Neufbourg

  6. Marie de Créquy, religieuse de Neufbourg

  7. Françoise de Créquy, morte dans alliance

 XVII.- Alexandre de Créquy

Comte de Créquy-Bernieulles et de Cléry, baron de Combon, seigneur de Champ-de-Bataille. 

Né en 1628, il épousa en 1651 Marie Maignard, fille de Charles, seigneur de Bernières, Président du Parlement de Normandie et de Françoise Puchot. 

Il montra une grande activité politique durant les événements de la Fronde, comme partisan du duc de Longeville. Il reçut mission en 1652 de lever des régiments de cavalerie. Il persista dans son opposition et en 1657, on le retrouve aux assemblées de Normandie en proie à la révolte, reprochant au duc de Longeville son revirement en faveur de Mazarin. Il n'attendit cependant pas les troupes royales qui, suite à l'assemblée de Conches (1658) vinrent s'établir chez lui. En fuite, il fut condamné à mort par contumace, fut même exclus dans une première amnistie, consécutive au pardon accordé au prince de Condé.

Il rentra cependant en grâce en 1660 et fit construire le magnifique château du Champ-de-Bataille, commune de Sainte-Opportune-du-Bosc, ce qui d'ailleurs le ruina

Il mourut sans enfants le 5 août 1702 et l'héritage passa aux mains de son neveu Gabriel-René, marquis de Mailloc.