L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

20/10/2007 16:04

 

Les Créquy-Heilly

            La généalogie de la branche d'Heilly a été donnée par le père Anselme et c'est sa proposition que nous suivons, en dépit des doutes que nous nourrissons quant à la certitude de ce qu'il propose. Elle nous semble de toutes façons meilleure que les corrections apportées par le LB 21436 qui fourmillent d'inexactitudes et de confusions.

 V.- Philippe de Créquy

             Fils de Baudouin de Créquy et de Aalis de Heilly, il naquit vers 1250-1255. Il recueillit l'héritage de sa mère, c'est-à-dire les terres de Heilly et de Rumilly.  Il vivait encore en 1320 .  

  1. Jean I de Créquy-Heilly, qui suit

  2. Flandrine de Heilly

VI.-      Jean I de Créquy-Heilly

Sire de Heilly et de Pas, il fut envoyé  en Flandre en juin 1296, avec Gaucher d'Autreches et Renaud de Trie, puis en septembre, fut commis à la garde de la ville de Douai. En 1297, il combattit en Gascogne et il y mourut.

Il épousa entre 1280 et 1288

  1.  Aalis de Pas, fille de Jacques de Pas.

  1. Jean II de Créquy-Heilly, qui suit

  2. Pierre de Heilly, seigneur d'Auneuil en Beauvaisis, marié à Marguerite de Rosny, dit Mauvosine. Elle  était veuve avant 1327. De ce Pierre, serait issue, disent les généalogistes, la maison de Warty

  3. Isabelle de Heilly, mariée à Renaut de Trye, sire de Mareuil, maréchal de France, et fils de Renaud Ier de Trie et de Marguerite de Courtenay

 VII.- Jean II de Créquy-Heilly

 

(du premier mariage)

  1. Mathieu de Créquy-Heilly, qui suit

  2. Jacques de Créquy-Heilly, qui suit

  3. Jeanne de Créquy-Heilly, mariée à Pierre de Chambly, seigneur de Wirnes, fils d'Isabelle de Rosny. Ils étaient morts avant 1320 et c'est Philippe de Créquy qui devint tuteur de Pierre, leur fils.

 VII.- Mathieu de Créquy-Heilly

 Seigneur de Heilly et de Pas. Il aurait pris, selon le père Anselme, la tutelle de Jean de Chambly, son neveu, ce en 1329 , il guerroyait entre 1337 et 1339 sous la bannière des Créquy.

 VII.-Jacques Ier de Créquy-Heilly

 Seigneur d'Heilly et de Pas, il servit en Picardie sous le roi de Navarre avec quatre chevaliers et dix sept écuyers, depuis le 19 août 1352 jusqu'au 16 septembre. Il fut à la batille de Poitiers où il combattit vaillamment. En 1358, il était à la prise de Saint-Valéry dans la compagnie de Jacques de Bourbon, comte de Ponthieu et connétable de France. Il combattit contre Charles de Navarre. Il épousa Alix de Coucy, fille de Thibaut, sire de Vervins.

 

  1.  Jacques de Créquy-Heilly, qui suit

  2. Jacqueline de Créquy-Heilly, mariée à Louis, seigneur de Quennes. Elle plaidait en 1366 contre son frère et se fit adjuger le quart des terres de Heilly et de Pas, de la succession de son père.

 VIII.-Jacques II de Créquy-Heilly

 Il épousa par contrat de 1365 Ade de Renneval, fille de Raoul, grand panetier de France et de Philippotte de Luxembourg

 

  1. Jacques, qui suit

  2. Agnès de Créquy-Heilly, qui suit

 IX.-            Jacques de Créquy-Heilly

             Seigneur de Heilly et de Pas, il guerroya en 1396 à Nicopolis.

 IX (2).- Agnès de Créquy-Heilly

 Elle fut mariée en 1410 à Jacques de Bailleul-Doulieu, seigneur de Bavinchove, puis à Beaugeois, seigneur d'Inchy. Elle recueillit l'héritage de son frère, c'est-à-dire les terres d'Heilly, de Pas et de Sourdon, mais aussi d'un oncle maternel, Jean de Raineval, tué à Azincourt, la seigneurie du Cardonnois et deux fiefs, sis à Esclainvillers, tenue de la châtellenie de Montdidier. En 1425, elle possédait encore le fief noble du Travers dy pont, à Thennes; ce fief relevait de Boves et se composait d'un manoir non amazé, voisin du pont. La majeure partie de son héritage passé à Jean d'Ailly, vidame d'Amiens. (DHA Picardie, tome IV, pp 49-59, 1927)