L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

12/02/2009 16:32

 

Les Créquy-Lorins

On se contentera de donner ici ce qu’indique le LB 21436. Les Créquy-Lorins portoient Lorins qui est d’azur à la syrène à carnation humaine tenant un miroir à la main au franc canton de Créquy. [à vérifier]

IX.- Jean de Créquy dit des Granges fils bâtard de Louis de Créquy, seigneur de Raimbauval et sa concubine Marie de Lorins. Louis de Créquy avait eu ce fils naturel avant son mariage. La mère fut noble demoiselle Marie Lorins. Le père lui donna des lettres de reconnaissance et lui fit don du fief de la Prévôté de Raimbauval, du fief Courtois et d’autres biens aux environs de Raimbauval. Il  épousa demoiselle Marguerite Cardonne. Titre d’eux en 1426 ; il vivoit encore en 1459. Il se comporta toujours avec beaucoup de bravoure et d’honneur. Il était mort en 1462. Sa veuve vendit les biens de ses enfants à Raimbauval et acheta la terre de Rumanville. En tous cas, la prévôté de Rimboval n’appartenait plus aux Créquy en 1473, puisqu’elle était alors à un certain Simon Baudry. Sa valeur était estimée à 12 livres. A signaler que le même Simon tient, à la même date, un autre fief, estimé à 4 livres 

  1. Alolp dit Adolphe qui suit,

  2.  Jeannet de Créquy, seigneur de …… (titre de lui de 1481), Jehennet de Créquy, fils de feu Jehan, bastard de Créquy, relève un fief à Rimboval, avant 1473. A cette date, ce fief représente une valeur de 4 livres[2].

  3. Marguerite de Créquy,

  4. Mahaut de Créquy,

  5. Jeanneton de Créquy, femme de Jeanne de Gallines, escuyer.

X.-  Aloph dit Adolphe de Créquy épousa NN. .. Leurs enfants se sont établis vers Watou dont il y a apparence qu’ils ont été seigneurs, car ils ont des tombeaux et des vitres à leurs armes à Watou, à Hièque et à Saint-Omer. Ils changèrent leurs armes en un créquier à neuf branches ? Cet Adolphe dans un contract de rente qu’il fait l’an 1469 a Oudard, seigneur de Royon, qualifie sa mère de Mademoiselle mère.