L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

22/08/2009 09:45

 

Les  Créquy - Rimboval

             La succession des Créquy-Rimboval, pour le XIVe siècle, pose problème, car il semble bien manquer une génération, d'après ce que propose le père Anselme, entre Huon, le fondateur de la branche et Pierre et Louis, qui vivaient à la fin du XIVe siècle. ce que nous proposons ici reste cependant sujet à caution..

IV.- Huon de Créquy

 Fils de Philippe et d'Aalis de Picquigny, il reçut en partage en 1256 les terres de Planques, de Dennebroeucq et d'Avondance. On ne sait quand il devint seigneur de Rimboval, peut-être par un autre partage de 1262, où il aurait acquis de plus les terres de Sains, d'Aubremont (sur Planques), du Préhédré. Il épousa entre 1260 et 1270 (plutôt vers cette dernière date) Chrétienne de Selles, dame de Selles,  de Bazinghem, de Molinghem et de Beugny, une belle héritière, veuve de Baudouin d'Arras, dont elle avait eu deux fils. Huon de Créquy mourut probablement en 1295, date à laquelle sa veuve fonde pour lui et pour son fils Huon, mort jeune, un obit.

Enfants:

  1. Baudouin de Créquy, sire de Sains, qui suit

  2. Huon de Créquy, mort avant 1295

  3. Philippe de Créquy, seigneur de Beugny, marié à Alix d'Inchy

  4. Enguerrand de Créquy, marié à Gyotte de Landas, mort sans enfant

  5. Guillaume de Créquy, doyen de Cambrai

  6. Catherine de Créquy, religieuse à Etrun (obit fondé un 3 mars)  

  1. Jeanne de Créquy, mariée à Jacques d'Ivergny. Leur fils est dit neveu du doyen de Cambrai

  2. Ne de Créquy, mariée à N. de Wierre (peut-être Pépin), dame de Dennebroeucq.

V.- Baudouin Ier de Créquy

Sire de Sains et de Rimboval. Il reçut dès son mariage les terres de Raimboval, Avelines et Bazinghem. Il guerroya dans l'ost de Flandre, sous le règne de Philippe le Bel. Il exerça aussi la charge de prévôt de Montreuil, poste dans lequel on le signale en 1334. Il mourut fort âgé, puisque la documentation le signale régulièrement jusqu'au moins en 1347. Il fut marié, probablement  en 1289,  à Jeanne de Bavinchove, une bonne héritière de la châtellenie de Cassel qui apporta à la famille quelques seigneuries sises en Flandre intérieure, Bavinchove, certes, mais aussi Eecke, Staples, etc.. 

  1. Arnoul Ier de Créquy, qui suit

  2. Simon de Créquy, auteur de la branche des Créquy-Tilly, qui suit

  3. Jeanne de Créquy, mariée à Hugues de Wandonne, qui suit

  4. Enguerrand de Créquy, religieux. C'est incontestablement un fils de Baudouin de Créquy, sire de Sains, et de Jeanne de Bavinchove. Il fut destiné à la religion et fut titulaire de diverses prébendes, tant à Cassel qu'à Saint-Omer.

 VI.- Arnoul Ier de Créquy

Il  était le fils aîné de Baudouin de Créquy et de Jeanne de Bavinchove, si bien qu'il recueillit un vaste héritage, tant du côté paternel (Sains, les Granges, Rimboval, Planques) que maternel, notamment en Flandre intérieure (Bavinchove, Ecques). Il ne semble pas que l'on doive le confondre avec un autre Arnoul, qui mourut en 1384, comme le font les généalogies. La chronologie s'y oppose (Un Arnoul, fils aîné de Baudouin, marié en 1289, serait mort presque centenaire en 1384, et se serait marié a près de cinquante ans). Mais il est vrai qu'il ne paraît qu'assez peu dans la documentation, pas avant 1350. En 1358, il était nommé bailli de Saint-Omer, fonction dans laquelle lui succède un autre Arnoul, le 22 novembre 1360 (PDC, A 89), qualifié seigneur de Bavinchove (et non pas de Sains), cela dès 1361.  Quelques actes apportent d'autres certitudes, comme on le verra plus loin. 

  1. Arnoul II de Créquy, qui suit

  2. Jean de Créquy, signalé fils d'Arnoul en 1375 (AN, X/1C 31) et frère d'Arnoul en 1378

  3. Noel de Créquy, signalé frère d'Arnoul en 1378

VI (3).- Jeanne de Créquy

Fille de Baudouin de Créquy et de Jeanne de Bavinchove, elle fut mariée à Hue de Wandonne

Enfants:

  1. Rigaud de Wandonne

  2. Hélène-Jeanne de Wandonne, compagne de Galois de Créquy, seigneur de Tilly, dont elle eut deux fils naturels, qui s'établirent en Flandre, dans la châtellenie de Bergues.   Voir branches bâtardes

 VII.- Arnoul II de Créquy

Bailli de Saint-Omer le 22 novembre 1360, il abandonna cette charge en 1362, au profit de Jean de Créquy, un sien cousin, peut-être pour se consacrer à la gestion de son héritage (?). Il paraît dans de nombreux actes jusqu'à sa mort survenue en 1384 et s'illustra particulièrement dans un conflit violent qu'il entretint avec Jeanne de Haverskerque, dame douairière de Créquy. Peu avant 1378, il avait pris à partie, avec ses fils Pierre et Louis, l'avocat de la dite dame, Jehan Le Teuillier qu'ils assaillirent dans le cimetière de Créquy, avant de le poursuivre et de l'assassiner, signe de la violence des moeurs de ces temps. Arnoul et ses fils obtinrent rémission en 1378. Il épousa en 1347 Marie d'Auxi, fille de Jean et de Catherine de Picquigny. Les deux époux furent inhumés à Sains, en la chapelle Notre-Dame.

  1. Pierre de Créquy, seigneur de Rimboval, qui suit

  2. Enguerrand de Créquy, cité dans le testament de 1384 d'après les enquêteurs qui l'ont consulté en 1604.

  3. Louis de Créquy, seigneur de Rimboval, à la mort de son frère, mort sans héritier légitime, qui suit

  4. Jeanne de Créquy, mariée, en 1369, à Pierre de Bailleul, seigneur de Doulieu

  5.  Catherine de Créquy, mariée à Robert de la Motte, seigneur de Bellebrune

  6. Anne de Créquy, mariée à Louis de Brunc

  7. Antoinette de Créquy, mariée à N. de Fléchin, dame de Wamin. En 1400, elle baptisa une cloche de l'église de Wamin

VIII.- Pierre de Créquy-Rimboval

Seigneur de Rimboval, il reçut, par le testament de 1384, la majeure partie de l'héritage paternel, c'est-à-dire les terres de la terre de Sains; le bois qu'il a acheté d'Enguerrand de Créquy, nommé le bois de Gallande, excepté le dessous et ce qui a été baillé pour l'échange du Winquenel; le val Herbin acheté à Jehan de Crespieul; le val Alem acheté au même et tenu au fief de Rasse de la Motte; la terre de Royon, de Préhédré, de Rimboval, les rentes et les biens de Flandres. Pierre gaspilla ce bel héritage et sa soeur Jeanne racheta, en 1403, les seigneuries de Bavinchove et d'Ecques. Lui échappèrent aussi la terre de Sains, acquise en 1400 par la branche aînée des Créquy. Il mourut en 1418, laissant un bâtard, nommé Jacques de Créquy. 

VIII.- Louis Ier de Créquy-Rimboval

Fils d'Arnoul et de Marie d'Auxi, il hérita tout d'abord de la terre des Granges, que son père avait achetée à Madame de Sourdon, avec le quint de la dite terre achetée à Madame de Bouliers; à cela s'ajoutait la terre d'Avondance, achetée à Madame d'Ivergny, la terre de Lully achetée à Jehan de Longe,  le fief achetée de Collart Maréchal, tenue du seigneur de Lully. Il dut batailler ferme pour asseoir cet héritage, notamment la terre des Granges dont la possession lui fut contestée. En 1419, il put récupérer la terre de Rimboval, seule seigneurie qui restait à son frère au moment de  sa mort. Il épousa Anne de la Barre, fille de N. de la Barre et de N. de Fléchin et mourut avant 1429, date à laquelle son épouse était veuve. Il avait testé en 1426 et son corps fut inhumé en l'abbaye de Ruisseauville.

Enfants:

  1. Arnoul III de Créquy-Rimboval, qui suit

  2. Marie de Créquy, mariée à Baudouin de Renty

  3. Firmine de Créquy, mariée en 1433 à Baudouin de Héricourt, seigneur du Hamel

  4. Anne de Créquy, mariée à Pierre de Sains, dit Ailly

  5. Emeline de Créquy, mariée à Jean Aspart

  6. Antoinette de Créquy, mariée à N. de Fléchin, seigneur de Wavrin  

Un bâtard, avec Marie de Lorins

  1. Jean de Créquy, dit de Grange, tige des Créquy-Lorins, qui suit

 IX.-      Arnoul III de Créquy

Seigneur de Rimboval, de Granges, Avondances, Planques, Marquais-à-l'eau. Dès 1430, il était chambellan de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. En 1432, il épousa Ade de Diéval, fille de Jean et de ???    , qui mourut rapidement et dont il n'eut qu'un fils, qu'il confia à un oncle maternel, Jean de Diéval. Cet Arnoul fit alors le voyage de Jérusalem, parcourut l'Egypte et ne revint en France qu'en 1450. Certaines généalogies prétendent qu'il vécut fort vieux. Il fit aveu et dénombrement de sa terre des Granges au sire de Créquy en 1473.

 Enfants:

  1.  Jean Ier de Créquy-Rimboval, qui suit

 IX.-      Jean de Créquy, dit le Galois

 Il épousa le 18 mai 1469, par contrat passé à Doullens, Jacqueline d'Inchy, fille de Jean et de Jeanne de Saint-Simon qui apporta en dot les terres de Rogy, de Commenchon, de Fransures, de Flers et Verpillères. On ignore la date de leur mort, sinon qu'ils furent inhumés à Ruisseauville. Mais Jacqueline d'Inchy vivait encore en 1508; elle était alors veuve.

  1. Antoine de Créquy, qui suit

  2. Louis II de Créquy, qui suit

  3. Gabriel de Créquy, seigneur de Rhodes et commandeur de Loison, en 1518.

  4. Philippe de Créquy

  5. Madeleine de Créquy;

  6. Marie de Créquy, religieuse à Etrun

  7. Jeanne de Créquy, religieuse à Etrun

X.-       Antoine de Créquy-Rimboval

Il recueillit la majeure partie de l'héritage de ses père et mère. Il épousa Anne de Montmorency, fille de Roland, seigneur de Fosseux et de Louise d'Orgemont. Ils n'eurent qu'un fils, mort jeune. Antoine mourut après 1509.

X.-       Louis II de Créquy-Rimboval

Fils de Jean, dit Galois et de Jacqueline d'Inchy, il épousa, par contrat du 17 juillet 1509,  Jeanne Mansel, fille de Jacques et de Enguerranne de la Porte. Il reçut, à l'occasion de ce mariage, une part de l'héritage paternel (Marquais-à-l'Eau) et un don substanciel de sa mère, à savoir les terres de Verpillières, de Salency et de Rouvroy. A la mort de son frère, il y ajouta Rimboval, Planques, Avondances, Rogy, Commenchon, Lhorthios, Flers, Rouvrel, Fransures. Louis de Créquy et Jeanne Mansel testèrent le 22 mars 1559 (AN, 306 AP 658). Jeanne fit un second testament le 9 mars 1568 (AN, 306 AP 658); signe qu'elle survécut à son époux, décédé entre temps.

Enfants:

  1. Jean de Créquy-Rimboval, qui suit

  2. Charles de Créquy, auteur de la branche des Créquy-Rouverel-Vroland, qui suit

  3. Antoine, auteur de la branche des Créquy-Tillencourt, qui suit

  4. Marie de Créquy, dame de Roiteleux

  5. Claude de Créquy, mariée à Adrien de Bernes, seigneur de Pont du Bois

  6. Marguerite de Créquy, dame de Roiteleux, qui testa en 1568. Elle fut inhumée à Ruisseauville.

  7. Philippe de Créquy, mort à la guerre

  8. Hugues de Créquy, religieux à Noyon

  9. Thibaut de Créquy

  10. Françoise de Créquy

  11. Jeanne de Créquy, religieuse à Etrun où elle était sous-prieure en 1550. (Lesueur, Etrun)

  12. Hélène de Créquy, religieuse à Etrun

  13. Marie de Créquy, religieuse à Flines

  14. Béatrix de Créquy, religieuse et abbesse de Berteaucourt  

 XI.-      Jean II de Créquy

Seigneur de Rimboval, des Granges, d'Ercourt et de Frucourt, il épousa Nicole Bournel, fille de Roland, seigneur de Boncourt, et d'Antoinette de Cauroy. Il était sans doute mort avant 1559. 

  1. Jean III de Créquy-Rimboval, qui suit

  2. Françoise de Créquy, mariée par son aïeul Louis à Jean de Vaudricourt, par contrat du 31 octobre 1556 passé à Abbeville. Veuve, elle se remaria à Jacques de Mailloc et elle fut inhumé à Marbeuf, sous un "beau mausolée".

  3. Jeanne de Créquy, mariée à Gilles de Chartrain, seigneur de Brie et d'Ivry, puis à Thibaut d'Escry

 XII.-Jean III de Créquy

Seigneur de Rimboval et des Granges, il fut chevalier de l'Ordre du Roi. Il épousa Louise de Balsac, fille de Thomas, seigneur de Montaigu et d'Anne de Gaillard-Longjumeau. 

  1.  Antoinette de Créquy-Rimboval, héritière de son père, mariée à Laurent de la Chaussée. Elle vendit Rimboval, les Granges, Avondances, Marquais-à-l'Eau en 1622 à son cousin Antoine de Créquy, seigneur de Tillencourt

  2. Claude de Créquy, dame de Commenchon, Lhorthios, Obremont, mariée à François de Monchy, seigneur de Longueval. Leur fille, Charlotte épousa Adrien de Créquy, vicomte de Houlle