L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

20/10/2007 16:05

Les  Créquy - Wambercourt

La documentation montre l'existence de seigneurs de Wambercourt, du nom de Créquy, issus d'un Philippe de Créquy, cité dans quelques actes de la fin du XIIIème siècle. Son ascendance est difficile à préciser, car il existe à la même période de nombreux homonymes et les généalogies sont confuses, par la force des choses, à cet endroit.

 La thèse traditionnelle voudrait que ce Philippe soit le second fils de Baudouin de Créquy-Torcy; c'est du moins l'avis du père Anselme et de la Chesnaye-Dubois. On soulignera cependant que les Créquy-Wambercourt porte dans leurs armes le créquier sans brisure, tandis que les Créquy-Torcy accolèrent au XIVème siècle un lambel. Aussi serions-tentés de faire de l'auteur de cette branche le troisième fils de Philippe de Créquy et d'Aalis de PIcquigny

  IV.-IV.-  Philippe de Créquy

Né vers 1240. Seigneur de Wambercourt, il était en 1285 bailli du Cambrésis et confirma en 1295 quelques biens faits à l'hôpital de Montreuil-sur-Mer. Il avait épousé Alix de...

 V.-   Baudouin de Créquy

Né vers 1270. Seigneur de Wambercourt, fils possible, sinon probable de Philippe. Il guerroyait au début du XIVème dans l'ost de Flandres, généralement avec ses cousins. Il était mort en 1322 quand sa fille Willelmine transigea avec l'abbaye de Bonhem, à propos de bien possédés en Pays de Langle. Il fut mariée à Ne le Muisne, fille de Jacques li Muisne, qui fut bailli de Tournehem de 1298 à 1301 et de Saint-Omer de 1301 à 1309.

 Enfants:

  1. (probablement) Hugues de Créquy, qui suit

  2. Willelmine de Wambercourt,

 VI.-  Hugues de Créquy

 Né vers 1300, il possédait quelques biens à Nortkerque en 1342. Il était mort en 1352 (Matthieu Becuwe)

  Il était père de:
Enguerrand de Créquy, dit le Bègue, né vers 1330 qui suit
Jean de Créquy, dit Maillet, né vers 1340, cité en 1409 en tant écuyer dans la compagnie de Torcelet de Sains.. Il eut une fille Jeanne, mariée à Bernard, dit Lancelot de Gransart. Nièce d’Enguerrand, elle était son héritière, en apparence, s’il faut en croire un acte du 22 juin 1441, passé devant Pierre de Pardieu, bailly de Créquy. Cette Jeanne dut vivre fort longtemps, puisqu’elle encore mentionnée en 1488. Elle eut au moins deux enfants :

  1. Thierry de Gransart, mort à marier après le 22 avril 1521 et qui laissa ses biens à son neveu Anthoine de Tramecourt

  2. Colaye de Gransart, cité dès 1485, date où elle est veuve de Denis de Tramecourt., mère d’Anthoine et de Jehennet, son fils puîné qui paraît dans une vente  du 6 avril 1488.

Ne de Créquy, mariée à Guillaume, dit  Florimond de Brimeux, mariée un peu avant 1352

 VII.-Enguerrand de Créquy, dit le Bègue

Fils d'Hugues de Créquy, il est né probablement vers 1330. il hérita de ses biens et fut possessionné dans le Brédenarde et était seigneur de Wambercourt. Il mena une vie mouvementée, participant aux conflits politiques de son temps, prenant plus particulièrement le parti de Charles le Mauvais, dans sa révolte contre le Dauphin Charles, dans cette période si troublée qui suivit la défaite de Poitiers.

En 1385, il est dit seigneur de Ledeghem, dans l’acquit d’une vente qui lui est due.. Le 17 juin 1397, il achète de Robert de Boubers, écuyer, seigneur d’Ivergny et de Wambercourt et de Guy de Boubers son frère, la terre de Wambercourt. Le 8 septembre 1398, il comparaît pour un arrentement de rentes situées au village de Wambercourt, dont il est seigneur, comme on le voit sur son sceau.

Il épousa, avant 1352,  Mahaut de Picquigny

Une fille

  1. Louise de Créquy, née vers 1350-1360, mariée à Jean de Wacheul