L'illustre famille de Créquy

Retour au sommaire        

Actualités des Créquy

Présentation

02/12/2006 14:45

 

 

DECOUVERTE A SELINCOURT DE LA TOMBE DE FRANCOIS DE CREQUY, DERNIER EVEQUE DE THEROUANNE,

(Communication de M. le chanoine O. BLED, membre titulaire).(1903)

Monsieur le Comte G. de Hautelocque, archiviste de l'Académie d'Arras, informe très obligeamment la Société de la découverte du tombeau de François de Créquy, dernier évêque de Thérouanne, faite dernièrement au village de Sélincourt, Somme. En fouillant l'été dernier le sol de l'ancienne église de l'abbaye de Sélincourt, église détruite au temps de la Révolution, on a trouvé au milieu et en avant du choeur une tombe formée sur trois côtés de murs maçonnés et sur le quatrième d'une simple paroi en enduit, mesurant deux mètres de longueur sur un de largeur et un de profondeur. Elle était recouverte de trois pierres posées à plat, que l'on a malheureusement brisées en creusant la fosse. Sur les débris de celles du milieu, et sur la face tournée à l'intérieur de la tombe, on est parvenu à lire ces mots : Ci gist François de Créquy........... abbé de céans. A l'intérieur le corps était posé les pieds vers l'autel, comme on inhume les prêtres : la tête posait sur un carreau émaillé portant une fleur de lys. Elle était sciée en deux. Etait-ce afin d'enlever la cervelle pour l'embaumement ? Il y avait aussi dans la tombe quelques débris de planches. L'inscription retournée, l'absence de toute marque de dignité pontificale et abbatiale dans la sépulture d'un prélat de si haute famille, indiquent bien que cette tombe a déjà été ouverte et fouillée ; sans doute lors de la destruction de l'église. (B.S.A.M., Tome XI, n° 211, p. 428, 1904).